ENIT

Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis

L’école référence de Tunisie

Présentation de l’école

Fondée vers la fin des années soixante (loi N° 4161 du 31/12/1968), l’ENIT est la doyenne des écoles d’ingénieurs de Tunisie. Le fondateur -et premier directeur de l’ENIT- est M. Mokhtar LAATIRI, ingénieur et haut fonctionnaire tunisien. Depuis sa création, l’ENIT n’a cessé d’être investie de missions nationales déterminantes. Polytechnique de vocation, elle a fourni au jeune état tunisien qui venait de recouvrir son indépendance, ses hauts cadres techniques qui ont jeté les bases de l’infrastructure civile et industrielle (production électrique, usines, barrages, réseaux routiers, ouvrages, etc.). De telles infrastructures ont largement contribué à assoir les ressorts du développement économique de la Tunisie d’aujourd’hui.

De même, elle a essaimé, durant les années quatre-vingt certaines des plus jeunes écoles d’ingénieurs enrichissant aujourd’hui le panorama tunisien de la formation d’ingénieurs. L’ENIT a été, enfin, et continue d’être un vivier renouvelable d’experts et de hauts cadres de l’Etat, de compétences reconnues dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’ingénierie.

Aujourd’hui, l’ENIT puise dans son histoire et dans son expérience idées et forces pour affronter de nouveaux défis :

  1. former plus d’ingénieurs dans un contexte de compétition internationale capables de produire, d’innover et d’entreprendre dans le cadre de la société de savoir,
  2. contribuer d’une manière décisive à la création d’une base avancée de recherche dans le domaine des sciences et techniques de l’ingénieur ayant des retombées directes sur le citoyen tunisien.

A nouveaux défis, nouvelles missions. Ainsi, l’ENIT, aujourd’hui, conduit trois missions complémentaires :

  • formation diplômantes des ingénieurs dans des métiers répondant aux besoins réels ou potentiels du marché,
  • formation permanente et à distance permettant d’aiguiser les performances des ingénieurs en exercice,
  • recherche, innovation et transfert du savoir-faire par la valorisation et l’entrepreneuriat technologiques.

Missions conduites dans un contexte de compétition qu’il conviendrait de maîtriser et avec des effectifs qu’il lui est demandé de transformer en générateurs de richesses.

Chaque année, près de 400 lauréats des concours nationaux choisissent l’ENIT pour y effectuer leur cursus de trois années dans l’une de ses neuf filières. Le recrutement des élèves-ingénieurs à l’ENIT a lieu principalement sur trois (3) concours nationaux d’entrée aux cycles de formation d’ingénieurs. Ces concours sont : Mathématiques et Physique (MP), Physique et Chimie (PC) et Technologie (T). Ils consistent en des épreuves écrites pour des candidats ayant suivi deux (2) années de classes préparatoires. Le Concours Spécifique (CS), qui est un concours sur dossier, permet aussi de recruter des élèves en 1ère année parmi les bons candidats titulaires d’une licence. Par ailleurs, l’école recrute des élèves étrangers dans les mêmes conditions que les élèves tunisiens. Sur les cinq dernières années le recrutement des élèves de l’ENIT s’est fait en moyenne à raison de : 60% MP, 22% PC, 16% T et 2% CS.

En moyenne sur les cinq dernières années, l’ENIT compte 45% d’élèves ayant obtenu la mention « Bien » au baccalauréat et 47% de mentions « Très Bien » ce qui confirme le bon niveau des élèves recrutés, 31,4% sont originaires des quatre gouvernorats de la région de Tunis, 67,3% originaires des autres régions de la Tunisie et 1,3% d’étrangers (essentiellement de l’Afrique subsaharienne). Le genre féminin représente une part importante des effectifs des admis à l’Ecole : 41% en moyenne sur les cinq dernières années.

Les neuf (9) filières de l’ENIT sont : Génie Civil (GC), Génie Electrique (GE), Génie Hydraulique et Environnement (GHE), Génie Industriel (GI), Génie Mécanique (GM), Informatique (Info), Modélisation pour l’Industrie et les Services (MIndS), Techniques Avancées (TA) et Télécommunications (Télécom). Ces neuf filières sont gérées par cinq départements : Génie Civil, Génie Electrique, Génie Industriel, Génie Mécanique et Technologies de l’Information et de la Communication.